Altissimo - L'escalade pour tous

Carte postale : Trip Vélo/Escalade pour nos Ambassadeurs Caroline Ciavaldini et James Pearson

AltiShop Youtube Facebook Instagram

Comment vous raconter 3 semaines de road trip vélo escalade en une carte postale… Impossible !

Pour une fois j’aurais vraiment envie de vous inviter à essayer par vous même ! Combinons le vélo à l’escalade : pourquoi ne pas simplement commencer par aller à la salle en vélo ? Vous verrez déjà toute la différence.

Mais ne vous cantonnez pas à votre parcours habituel en voiture : les chaussons dans le sac a dos, prenez les petites rues, les chemins si vous avez un vtt (merci l’application Komoot pour le choix de chemin), et quitte à y être, prenez le temps de vous arrêtez si vous voyez une maison abandonnée, un parc, un bel arbre ou un copain ! Pas d’horaire de retour annoncé, la liberté avant tout ! 


James à l'échauffement à Fontvieille. Rocher un peu tendre, mais quelle couleur !


Voilà un conseil qui paraît une évidence, une idée marketing au rabais… Mais c’est l’esprit du voyage que nous venons de vivre, à moins de 100km de la maison, dans un paysage qu’à priori nous pensions connaître !

Estézargues, Fontvieille, Saint Rémy de Provence, Orgon, Buoux, Mouries, et des falaises secrètes découvertes grâce à des grimpeurs croisés en cours de route. Nous avons eu la surprise de grimper des voies que nous ne connaissions pas, mais surtout de découvrir à la lenteur du VTT les paysages qui les entourent.

Caro refait un 8a à Fontvieille - pommade anti acné - sous les encouragements de James et bébé.


Ruines cachées au bout d’un chemin, église protégée, verger de cerises abandonné, chaque occasion est la bienvenue pour une pause vélo ! Et nous revenons de nos trois semaines de grimpe, de vélo et de curiosité enchantés, un peu confus d’avoir attendu 35 ans et des milliers de km d’avion  autour de la planète, pour enfin réaliser que l’aventure, elle est juste là, sous notre nez !


Orgon c'est bien sûr le secteur Canal...mais aussi tout un vallon sauvage et du rocher en-veux-tu-en-voilà ! Un paradis du VTT, même avec une remorque bébé.


crédit photos : Raphaël Fourau